Être un enfant épanoui entre 3 et 7 ans

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Vie est un Art

lundi 9 avril 2018 à 22h00

Durée émission : 25 min

Être un enfant épanoui entre 3 et 7 ans

© Ashton Bingham / Unsplash

Éduquer son enfant, veiller à son épanouissement, c'est "une dynamique" et "un ajustement permanent". Conseils du Dr. Alain de Broca.

Votre enfant a entre 3 à 7 ans ? Alors vous êtes habitués à ses "pourquoi...?", à son envie d'imiter les grands. Vous connaissez aussi son attirance pour les écrans, difficile aujourd'hui de passer à côté ! Avec empathie et bienveillance le Dr. Alain de Broca, auteur de "Mon enfant s'épanouit" (éd. Horay), distille de précieux conseils pour aider à son épanouissement. Ses deux maîtres-mots sont douceur et fermeté.
 

 "On ne peut pas aider l'autre à grandir s'il ne nous voit pas pratiquer ce que l'on demande : l'éducation c'est en grande partie l'exemple"

 

Un ajustement permanent

Dès le début l'enfant est un sujet avec une personnalité propre. Le neuropédiatre insiste là-dessus car devant les difficultés il arrive qu'on se prenne à rêver d'un hypothétique enfant parfait. Éduquer son enfant, veiller à son épanouissement, c'est "une dynamique" et "un ajustement permanent". On passe d'une étape à une autre : une fois qu'il sait marcher il peut échapper à la surveillance de ses parents, une fois qu'il sait parler, il ne dépend plus de l'adulte qui sait décoder ses pleurs... Le Dr de Broca n'hésite pas à parler de "deuils successifs", qui n'ont rien de négatif : il permettent d'aller de l'avant.
 

Se laisser enseigner

Vers deux ans et demi, trois ou quatre ans, l'enfant sort de la maison pour aller à l'école. "Il sort du cocoonng", comme le dit le médecin. C'est comme cela que petit petit se construisent chez lui les notions de temps et d'espace. Il apprend ce qu'est demain, aujourd'hui, hier, ce qui est loin, ce qui est près... Avec tout ce que cela questionne chez l'adulte. Le Dr de Broca invite les parents et les éducateurs à ne pas s'empêcher d'être soi-même questionné par la curiosité de l'enfant. Surtout à l'heure où les écrans, jeux vidéo, séries, smartphone ou tablettes perturbent la notion de rythme chez l'adulte.

Certes il est souvent difficile d'éloigner les enfants des écrans ! "Il faut mettre des règles", explique le Dr de Broca, et commencer par les suivre. "On ne peut pas aider l'autre à grandir si l'autre ne nous voit pas pratiquer ce que l'on demande, l'éducation c'est en grande partie l'exemple."
 

Développer l'imaginaire de l'enfant

Entre trois et sept ans, l'enfant aime jouer, encore et toujours. Là encore, le médecin se montre extrêmement méfiant vis-à-vis des jeux sur écrans, qui "stimule le cerveau mais pas l'imaginaire". Il explique : "L'imaginaire, c'est ce qui permet de se créer un monde." Et de savoir ce qui est de l'ordre de la "vraie vie" et de l'imaginaire. L'enjeu c'est de s'ouvrir à l'intériorité. "L'intériorité c'est comme un petit ballon, si on ne le gonfle pas il restera tout petit, il faut le remplir d'air, de temps pour que cette intériorité puisse prendre une vraie place dans le cœur de l'enfant." 

 

Invités

  • Alain de Broca, neuropédiatre au CHU d'Amiens, docteur en philosophie, directeur de l'espace de réflexion éthique régional Hauts-de-France

Sur le même thème :

Les dernières émissions